Uncategorized

Appelez-le simplement le « ThinkPad Air » – Review Geek

Appelez-le simplement le "ThinkPad Air" - Review Geek


Notation:
6/10
?

  • 1 – Déchets chauds absolus
  • 2 – Une sorte de déchets tièdes
  • 3 – Conception fortement défectueuse
  • 4 – Quelques avantages, beaucoup d’inconvénients
  • 5 – Acceptablement imparfait
  • 6 – Assez bon pour acheter en solde
  • 7 – Génial, mais pas le meilleur de sa catégorie
  • 8 – Fantastique, avec quelques notes de bas de page
  • 9 – Tais-toi et prends mon argent
  • 10 – Nirvana de conception absolue

Prix: $1350-2200

Lenovo ThinkPad X1 Nano
Michel Crider

La série d’ordinateurs portables ThinkPad de Lenovo est associée à une conception utilitaire et à des capacités ciblées. Il est donc étrange de voir une machine comme le X1 Nano : un ordinateur portable super léger et super élégant qui a plus en commun avec le MacBook Air qu’avec n’importe quel ordinateur portable sous Windows. Cette contradiction signifie qu’il a un attrait limité, mais pas que ce soit une mauvaise machine.

Voici ce que nous aimons

  • Incroyable légèreté
  • Écran 3:2 confortable
  • Processeur pleine puissance

Et ce que nous ne faisons pas

  • Prix ​​élevé
  • Autonomie moyenne de la batterie
  • Bouton d’alimentation délicat

Avec ses dimensions réduites et son manque de flexibilité, le ThinkPad X1 Nano est conçu pour le fan de ThinkPad qui valorise la portabilité sur toutes les autres facettes de la conception d’un ordinateur portable. Il contient du matériel puissant, mais le manque de choix de ports et l’absence d’écran tactile sur tous les modèles, à l’exception du modèle le plus cher, le rendent démodé, même avec les dernières puces et un rapport d’aspect confortable de 3: 2. Cela n’aide pas que le légendaire clavier ThinkPad se sente simplement assez bien dans ce petit cadre.

Le Nano fait beaucoup de sacrifices pour son facteur de forme, et son prix élevé et sa durée de vie de la batterie moyenne le rendent difficile à recommander à la plupart des acheteurs. Mais si vous aspirez à cette sensibilité boutonnée dans un ordinateur portable qui disparaîtra dans votre sac, il est à la hauteur.

Spécifications révisées :

  • Afficher: 13 pouces 2160×1350 IPS, 450 nits (non tactile)
  • CPU: Processeur Intel Core i7 11e génération, quadricœur 2,2 GHz
  • RAM: 16 Go LPDDR4
  • Espace de rangement: SSD 512 Go
  • Ports: USB-C Thunderbolt 4 (deux), prise casque
  • Biométrie: Lecteur d’empreintes digitales, caméra IR
  • Connectivité: 802.11ax, Bluetooth 5.1
  • Dimensions: 0,71 x 8,6 x 12,7 pouces
  • Poids: 1,99 lb
  • PDSF: 1350-2200$ (1850$ tel que révisé)

Concevoir

Si vous me demandiez de concevoir un ThinkPad qui se vendrait à l’acheteur moyen de Best Buy, je pourrais proposer quelque chose d’assez proche du X1 Nano. Son épaisseur de 0,55 pouce et son écran de 13 pouces sont plutôt typiques des machines haut de gamme grand public : encore une fois, tout à fait comme le MacBook Air ou le Surface Laptop. Ses visages plats et pour la plupart sans traits sont étonnamment tendance pour la ligne.

ThinkPad X1 Nano fermé
Michel Crider

Cela dit, la chose la plus choquante à propos du Nano est exactement ce qu’il est censé être. Sur ma balance de cuisine, c’est 31,9 onces, un poil de moins de deux livres. (C’est presque une livre de moins que le MacBook Air !) D’autres configurations avec une connexion mobile et un écran tactile sont légèrement plus lourdes. Bien qu’il ne s’agisse pas de l’ordinateur portable le plus léger de tous les temps, il s’agit d’une réalisation remarquable pour une machine à pleine puissance. Comme un iPad ou un livre de poche, je peux jeter l’ordinateur portable dans mon sac pour une excursion d’une journée et je dois vérifier que je l’ai bien fait.

Étiquette du modèle ThinkPad X1 Nano, "Châssis en fibre de carbone + magnésium"
Michel Crider

Bien que le poids minuscule du Nano soit remarquable, ce qui m’a surpris, c’est le peu qu’il doit sacrifier pour y parvenir. Le X1 Nano utilise la même construction en fibre de carbone et en alliage de magnésium que le reste de la gamme X1 haut de gamme, il est livré avec un accès aux processeurs refroidis par air jusqu’à la force Core i7 de 11e génération, et vous pouvez le configurer avec de généreuses quantités de stockage et RAM. Vous ne pouvez pas enfoncer une carte graphique discrète dans son éclat de corps, mais ce serait vraiment trop demander.

Autonomie de la batterie et chargeur

Malgré l’utilisation de tripes à pleine puissance, le Nano sirote de l’énergie comme son père le regarde pendant une crise énergétique. J’ai pu le maintenir pendant huit heures avec mon régime plutôt intensif. Ce n’est pas le meilleur du monde selon toutes les normes, mais mon mélange habituel de tonnes d’onglets Chrome, de Photoshop et de vidéos YouTube peut tuer beaucoup plus rapidement de nombreux ordinateurs portables plus gros. Cela dit, il ne se compare pas aux nouvelles machines alimentées par M1 d’Apple, et les machines Windows moins légères comme le Dell XPS 13 peuvent durer 20 à 30 % plus longtemps.

Chargeur ThinkPad X1 Nano
Avoir un petit ordinateur portable léger comme une plume avec un gros chargeur USB-C est une occasion manquée. Michel Crider

Le Nano est livré avec un chargeur de 65 watts, mais n’en a pas vraiment besoin : j’ai pu recharger l’ordinateur portable (lentement, mais positivement) sur un chargeur USB-C de 18 watts destiné à une tablette. 18 watts ne suffisent pas en fait pour recharger la chose pendant qu’elle est utilisée, mais cela témoigne de son efficacité sur une batterie relativement petite.

Dommage que le chargeur inclus soit si gros ! La brique contraste mal avec l’option de chargeur convertible sur le XPS 13, ou même un chargeur GaN équivalent bon marché de 65 watts d’Aukey. C’est l’un des aspects de la conception des ordinateurs portables de Lenovo que je souhaiterais changer rapidement. En revanche, vous pouvez facilement vous procurer un chargeur USB-C PD plus petit, de style brique, pour une meilleure portabilité.

Suppléments et ports

Le Nano contient la plupart des fonctionnalités que vous attendez d’un ThinkPad haut de gamme. Il y a une caméra infrarouge pour la détection de visage Windows Hello, avec une « détection de présence » supplémentaire intégrée au logiciel de Lenovo, un obturateur de confidentialité coulissant manuel pour la tranquillité d’esprit, un lecteur d’empreintes digitales pour faire bonne mesure, et au moins une certaine mesure de durabilité et de résistance à l’eau. Il y a des haut-parleurs étonnamment corrects (une rareté sur les conceptions minces et légères) complétés par deux autres pilotes à déclenchement par le bas, et bien sûr, ce ne serait pas un ThinkPad sans l’alternative à la souris TrackPoint fièrement au milieu de le clavier.

Ports latéraux du ThinkPad X1 Nano
Familiarisez-vous avec ces trois ports : ce sont les seuls que vous obtenez. Michel Crider

Il y a des sacrifices, cependant. Le Nano ne dispose que de deux ports USB-C et d’une prise casque qui sert également d’entrée micro. C’est tout : pour tout autre type de connexion filaire, vous devrez fournir une sorte d’adaptateur ou de dongle. C’est très bien si vous êtes passé à un bureau alimenté par USB-C, y compris des moniteurs externes, et un mal de tête si vous ne l’avez pas fait. Et bien que la disposition du clavier du ThinkPad soit familière, un manque certain de distance de déplacement sur les touches fait passer l’expérience d' »excellente » à simplement « assez bonne ».

Oh, et il y a une autre omission surprenante, même sur notre unité d’examen hautement spécifiée : pas d’écran tactile. La configuration la moins chère qui offre un écran tactile coûte 2200 $ sur le site de Lenovo. C’est moins un problème pour cette machine non convertible que pour d’autres ordinateurs portables modernes, mais c’est un problème certain contre la conception par rapport à quelque chose comme le Surface Laptop ou même le Pixelbook Go.

Utilisation de l’ordinateur portable

En fait, utiliser le Nano comme une machine portable est une joie. Bien que je ne sois pas ravi de la faible profondeur du clavier, je me suis ajusté rapidement, aidé par la disposition intelligente familière. J’ai trouvé que le Nano était une machine à écrire monstre : son écran 3:2 est idéal pour taper des documents, et la résolution 2160×1350 garde le texte net et clair. L’écran mat devient beaucoup plus lumineux que ce à quoi vous vous attendez d’un ordinateur portable aussi utilitaire, ce qui facilite le travail en extérieur.

ThinkPad X1 Nano avec sac
Michel Crider

Il y a aussi un punch surprenant sur l’ordinateur portable. Bien que j’aie été attristé de voir que les graphiques intégrés Intel Xe tant appréciés ne sont toujours pas à la hauteur en termes de gameplay réel (le garçon de 8 ans Bordeciel à 20 images par seconde), il n’y avait pas beaucoup de travail standard que je pouvais lancer sur le Nano qui le forcerait à activer son ventilateur bruyant.

Avec son poids léger, son ergonomie confortable et son grand écran, j’étais heureux de rester sur le Nano pendant des heures d’écriture. Lorsque je l’ai connecté à un énorme moniteur de 34 pouces avec un adaptateur HDMI vers USB-C, il n’était pas moins disposé à continuer, déchirant des dizaines d’onglets Chrome, des conversations Slack et l’étrange document Photoshop sans transpirer. . C’est avec le Core i7 et 16 Go de RAM, attention : des configurations moins généreuses pourraient souffler un peu plus.

Clavier ThinkPad X1 Nano
Le clavier ThinkPad, généralement fantastique, convient tout simplement à cette conception ultra-légère. Michel Crider

Il y a quelques points où l’ordinateur portable est moins que fantastique. Alors que Lenovo reste le roi du clavier, même sous cette forme réduite, ses trackpads sont nettement en retard sur ceux de Microsoft, Google et Apple. Celui en plastique du Nano est correct, mais il n’est pas aussi fluide et réactif que sur d’autres ordinateurs portables de cette gamme de prix. Je suis également déçu de voir les deux ports USB-C d’un même côté (le gauche). Pour faciliter l’utilisation en voyage, ils devraient vraiment être des deux côtés, pour permettre la recharge dans les salons d’aéroport et les halls d’hôtel inconfortables.

Bouton d'alimentation du ThinkPad X1 Nano
Ce petit bouton d’alimentation de style convertible est très capricieux. Michel Crider

Il y a un autre casse-tête dans la conception : le bouton d’alimentation. Il est niché sur le côté droit, à peu près à l’endroit et à la forme exacts où vous vous attendez à trouver un port USB-C. C’est une décision de conception souvent utilisée dans les ordinateurs portables à écran tactile convertibles, vous pouvez donc y accéder depuis n’importe quelle position de l’écran, mais ici cela n’a aucun sens. Et cela n’aide pas que le bouton soit extrêmement capricieux : j’ai souvent dû appuyer plusieurs fois dessus pour allumer la machine.

ThinkPad X1 Nano avec empreintes digitales
Aimant d’empreintes digitales. Michel Crider

Chimer sur l’esthétique sur un ThinkPad ressemble à un coup bas, mais la finition de cet ordinateur portable est également extrêmement sujette aux empreintes digitales. C’est surprenant compte tenu de la peinture noire mate, mais si vous voulez impressionner la planche, vous voudrez peut-être apporter un chiffon en microfibre pour un essuyage. Il existe une option pour un dessus «tissé» qui montre le corps en fibre de carbone au lieu de la finition mate, mais je ne peux pas parler de la façon dont il gère les empreintes digitales.

Évaluer

Vous payez toujours pour la portabilité des ordinateurs portables. Mais Lenovo semble couper particulièrement profondément avec le X1 Nano. Selon les prix d’aujourd’hui sur Lenovo.com, notre unité d’examen avec un processeur Core i7, 512 Go de stockage et 16 Go de RAM coûte 1848 $. (Cela inclut les énormes remises – les prix des autocollants MSRP de Lenovo n’ont pratiquement aucun sens.) Un modèle plus de rechange avec un Core i5 et la moitié du stockage et de la mémoire est encore assez cher à 1350 $.

Il s’agit d’une prime significative par rapport aux ordinateurs portables concurrents : Microsoft vous vendra un Surface Laptop 3 avec ces spécifications pour 250 $ de moins, et même le MacBook Air alimenté par M1 d’Apple coûte 400 $ de moins avec la même RAM et le même stockage. Le XPS 13 de Dell, un pilier fiable dans cette catégorie, coûte 150 $ moins cher. Bien sûr, aucune de ces options n’est aussi légère que le X1 Nano… mais beaucoup dureront également beaucoup plus longtemps avec une charge.

Intérieur du ThinkPad X1 Nano
L’intérieur de l’ordinateur portable est très facile d’accès, mais seuls la batterie et le SSD peuvent être remplacés. Michel Crider

Comme on pouvait s’y attendre, vos options de mise à niveau après l’achat sont limitées. Il est étonnamment facile d’entrer dans les entrailles du X1 Nano : il suffit de desserrer cinq vis en bas. Mais une fois à l’intérieur, vous constaterez que seul un minuscule lecteur M.2 2422 est accessible à l’utilisateur (et j’ai également eu du mal à retirer le couvercle). C’est formidable de voir que la batterie doit être remplaçable par l’utilisateur, mais vous ne mettrez pas à niveau la RAM, et la petite taille de la baie de stockage signifie que vos options y sont également limitées. Contrairement aux autres modèles de ThinkPad, vous ne pouvez pas économiser beaucoup en faisant des économies en ligne et en remplaçant les pièces vous-même (voir : X1 Extreme).

Tout bien considéré, 200 à 400 $ est une prime raisonnable à payer pour un ordinateur portable aussi léger. Mais je pense que très peu d’acheteurs pourront justifier le surcoût, vis-à-vis de leurs patrons sinon vis-à-vis d’eux-mêmes.

Conclusion

J’ai adoré utiliser le ThinkPad X1 Nano comme machine à écrire. Son poids plume et son ergonomie confortable le rendent incroyablement facile à emporter et à sortir pour une séance de travail. Le clavier du ThinkPad, même sous cette forme ultra-mince, est bon, et je creuse l’écran 3:2. Si je pouvais mettre du matériel Chromebook bon marché dans ce corps, je serais au paradis.

ThinkPad X1 Nano vu de côté
Michel Crider

Mais le X1 Nano n’est pas un Chromebook : c’est une machine Windows ultraportable haut de gamme, et un ThinkPad en plus. Rompant avec la tradition de son homonyme, la conception qui limite sa capacité avec seulement deux ports, la durée de vie de la batterie qui n’est que moyenne (une efficacité incroyable à part), et sa valeur est bien inférieure à celle de la concurrence.

Donc, tout cela dit, vous devrez désespérément vouloir ce poids léger afin que les chiffres fonctionnent pour cet achat. Les jet-setters avec des budgets illimités et un poids de transport limité sont le marché cible, et je pense qu’ils sont les seuls à être satisfaits du X1 Nano par rapport à un ThinkPad plus conventionnel, ou à un ultraportable similaire mais plus lourd d’une autre marque.

Notation: 6/10

Prix: $1350-2200

Voici ce que nous aimons

  • Incroyable légèreté
  • Écran 3:2 confortable
  • Processeur pleine puissance

Et ce que nous ne faisons pas

  • Prix ​​élevé
  • Autonomie moyenne de la batterie
  • Bouton d’alimentation délicat



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.