Uncategorized

La salle de sport à domicile rencontre le bureau à domicile – Review Geek

La salle de sport à domicile rencontre le bureau à domicile - Review Geek


Une vue latérale de la plupart de mon bureau à domicile
Cameron Summerson

Je travaille à domicile depuis environ 10 ans, avec une variété d’espaces de travail en cours de route. Mon premier « bureau à domicile » – si vous pouvez même l’appeler ainsi – était un petit bureau à côté de mon lit. Maintenant, mon bureau à domicile est l’une des plus grandes pièces de la maison parce que ce n’est pas seulement là où je travaille, c’est un espace polyvalent pour tout, de l’entraînement à la musique.

Mon bureau à domicile comporte quatre zones générales : mon bureau/espace de travail, mes instruments de musique, mon espace d’entraînement et mon espace de réparation de vélos. J’essaie de garder ces zones aussi séparées que possible, mais bien sûr, elles se chevauchent souvent selon les besoins, et l’espace au sol ouvert au milieu de la pièce est une zone universelle où tout est permis.

Il se passe sans aucun doute beaucoup de choses ici, donc je vais le décomposer par zone (et essayer de le garder aussi bref que possible). Si vous avez des questions sur l’un de mes trucs, contactez-moi dans les commentaires ou sur Twitter.

Mon espace de travail : bureau debout, grand écran, vieil ordinateur

Mon bureau, avec un énorme écran ultra-large de 38 pouces
Cameron Summerson

J’utilise une sorte de bureau debout, de fortune ou non, depuis au moins 7 ans. Il y a quelques années, cependant, je me suis installé dans ce bureau assis/debout Bekant d’IKEA. C’était de loin l’option la plus abordable sur le marché lorsque je l’ai achetée, mais de nos jours, vous pouvez vous procurer un bureau assis/debout décent pour un peu moins cher, ce qui est formidable.

Pourquoi un bureau assis/debout, demandez-vous ? Parce que je trouve que je suis plus productif et que je pense plus clairement quand je suis debout. J’ai eu le TDA/TDAH toute ma vie, et quand je reste assis trop longtemps, je reçois juste agité. Bien que j’aie appris à gérer cela en tant qu’adulte, c’était un véritable combat pour moi en tant qu’enfant – le besoin constant de se lever et de bouger a toujours été fort. Un bureau assis/debout est une solution légitime pour moi car il me permet de rester debout/agiter et travailler tout en même temps. Et quand je suis fatigué de rester debout, je peux facilement me rasseoir.

Alors oui, je ne peux pas dire assez de bonnes choses à propos de mon bureau. Si vous aimez l’idée de pouvoir vous tenir debout et travailler, je vous recommande fortement d’en choisir un – il n’est pas nécessaire que ce soit le même que moi, bien sûr. Des tonnes de bureaux assis/debout sont sur le marché.

Quand je m’assois, j’utilise soit une chaise de jeu que ma femme m’a achetée (je n’ai aucune idée de quelle marque il s’agit), soit un tabouret de dessin bon marché d’Amazon. Si je me sens mou, je vais m’asseoir sur la chaise, mais c’est aussi facile à obtenir aussi slouchy, c’est là que le tabouret entre en jeu. C’est un peu comme s’asseoir sur un ballon d’équilibre en ce sens qu’il nécessite un engagement de base pour m’empêcher de m’effondrer partout. Quand je me lève, c’est sur ce Cubefit Terramat. C’est bien pour ce que c’est, et j’aime particulièrement les boutons de chaque côté pour quand je suis debout pieds nus. C’est comme un massage pour mes petons.

Ce qui se trouve sur le bureau, bien sûr, est sans doute plus important que le bureau lui-même, car c’est là que je travaille réellement. Je vais commencer par les bases ici : le clavier et la souris. Contrairement à la plupart de mes collègues, je suis ne pas fan de claviers mécaniques. J’en ai essayé plusieurs, je n’en ai aimé qu’un et j’ai détesté le reste. Donc pour moi, les clés Logitech MX sont là où elles en sont. C’est probablement le meilleur clavier que j’ai jamais utilisé. Associez cela au MX Master 3, et vous avez le parfait combo clavier/souris dans mon esprit.

Les clés Logitech MX et la souris MX Master 3
Cameron Summerson

Devant mon visage se trouve une énorme bête à écran large Dell de 38 pouces. J’ai utilisé deux écrans pendant des années (des années et des années), mais je savais depuis longtemps que je voulais éventuellement passer à un ultra large. Et je suis content de l’avoir fait – cela fonctionne tellement mieux pour mon flux de travail qu’une configuration multi-écrans excessive. Cela remonte probablement à cette chose ADD – trop d’écrans signifie des distractions faciles. Avec un seul ultra large, je peux minimiser tout ce que je n’utilise pas activement et me concentrer uniquement sur ma fenêtre d’édition. Mais quand j’ai besoin de l’immobilier supplémentaire, il est là. Associez cela au gestionnaire d’affichage basique mais utile de Dell, et je peux diviser ce gros écran comme deux (ou plus) plus petits si j’en ai besoin. C’est le meilleur des deux mondes.

Perchée au sommet de cet écran à gros cul se trouve une webcam Logitech C920. J’ai ce truc depuis années, et il a toujours fière allure. Je l’ai utilisé quand je podcastais à l’époque (ce que j’aimerais vraiment recommencer – contactez-moi si vous seriez intéressé par un podcast OrdinateursLude quelque sorte !), mais maintenant c’est surtout juste pour les réunions et Camelote. Je l’associe à mon micro Blue Yeti, qui est toujours l’un des meilleurs micros du marché.

Sous l’écran se trouve l’excellente barre de son Polk MagniFi Mini. J’ai eu les mêmes haut-parleurs Harmon/Kardon pendant environ 15 ans avant qu’ils ne finissent par tomber dans l’eau, et quand c’est finalement arrivé, je voulais quelque chose de discret pour les remplacer. Cela correspond parfaitement au projet de loi – il a un son incroyable, a un sous-marin séparé avec des basses incroyables et obtient fort. C’est super quand je veux prendre une guitare et jouer avec quelques morceaux. (Remarque : les plaisanteries à la guitare viendront plus tard.)

Ensuite, il y a le cheval de bataille : mon PC principal. Cela pourrait vous surprendre d’apprendre que je n’utilise pas les composants PC les plus récents et les plus puissants, loin de là. J’utilise le même Falcon Northwest Tiki depuis littéralement années à ce stade, avec un peu plus qu’une mise à niveau de la carte graphique il y a quelques années. Voici un aperçu des spécifications de base :

  • Processeur Intel Core i7-4770K (Haswell) (3,5 GHz)
  • 16 Go de RAM
  • 500 disques SSD Crucial (principal), disques durs WD 2 To (stockage)
  • Carte graphique NVIDIA GeForce GTX 980
  • ASUS Z871 Mobo
  • Windows 10 Famille

Ouais, rien d’enthousiasmant. Je l’ai depuis 6 ou 7 ans maintenant. Il continue de fonctionner, donc je continue à l’utiliser. Le jour où il cessera de fonctionner, je devrai passer un appel : acheter un nouvel ordinateur de bureau ou passer à une configuration tout-portable-tout-le-temps (ce qui est honnêtement un de mes rêves de toute façon). Ce grand écran Dell a des tonnes de ports, y compris un port USB-C PD de 60 W que je peux utiliser pour connecter mon Surface Laptop 3.

Le Pixelbook avec une peau de camouflage noire et un ordinateur portable de surface 3, tous deux avec des autocollants Punisher
En haut : Pixelbook avec un skin camouflage noir dbrand ; En bas : Surface Laptop 3. Cameron Summerson

En parlant du SL3, je suppose que nous pouvons parler d’ordinateurs portables et d’autres appareils portables maintenant, hein ? J’ai une paire d’ordinateurs portables qui font tout mon gros travail en déplacement: le Surface Laptop 3 susmentionné et un Google Pixelbook, avec une peau de marque camo noire. Le Pixelbook a été mon ordinateur portable principal pendant quelques années jusqu’à ce que je décide finalement qu’il était temps de débourser pour un ordinateur portable Windows. Maintenant, j’ai, j’utilise et j’aime les deux. Voici les spécifications du SL3 pour ceux que ça intéresse :

  • Écran 13,5 pouces 2256 × 1504
  • Processeur Intel Core i7-1065G7 (1,5 GHz)
  • 16 Go de RAM
  • 512 Go de stockage
  • Finition bleu cobalt avec Alcantara
  • Windows 10 Famille

C’est drôle parce qu’à ce stade, le SL3 surpasse mon ordinateur de bureau vieillissant. Le bureau est toujours assez rapide pour ce dont j’ai besoin, donc ça va. Mais j’aime savoir que s’il devait mourir aujourd’hui, je pourrais simplement brancher un câble USB-C sur le SL3 et ne jamais manquer un battement.

Le Pixelbook est également un bourreau de travail à part entière. C’est le modèle de base mais il fonctionne toujours exceptionnellement bien grâce à Chrome OS :

  • Écran 12,3 pouces 2400 × 1600
  • Processeur Intel Core i5-7Y57 (1,2 GHz)
  • 8 Go de RAM
  • 128 Go de stockage
  • Système d’exploitation Chrome

Il existe également une variété d’appareils mobiles dans mon arsenal, mais je vais essayer de rester bref et agréable.

L'iPhone XR, le Pixel 4 XL et le OnePlus 8 Pro côte à côte
De gauche à droite : iPhone XR, Pixel 4 XL et OnePlus 8 Pro. AirPods Pro ci-dessus. Cameron Summerson
  • OnePlus 8 Pro : C’est mon téléphone principal pour le moment. C’est un excellent matériel et enfin (finalement) place OnePlus en territoire « phare ». Il n’y a pas de compromis ici… sauf peut-être sa taille massive. Sinon c’est parfait.
  • iPhone X : C’est ma ligne secondaire. Je porte le XR depuis sa sortie initiale, et il est toujours aussi rapide qu’au premier jour. En tant qu’utilisateur Android inconditionnel, il y a quelque chose de rafraîchissant à avoir le même téléphone pendant près de 2 ans et à ne pas ressentir une once de décalage.
  • Pixel 4 XL : Je ne l’ai pas porté depuis que j’ai l’OP 8 Pro, mais c’est un téléphone Android de base, donc je le garde à portée de main pour des comparaisons rapides et d’autres choses liées à Android.
  • iPad (6e génération): Cela se trouve principalement sur mon bureau afin que je puisse voir les notifications en un coup d’œil, mais je l’utilise également pour exécuter Zwift lorsque je suis sur mon home trainer. Mais nous en reparlerons plus bas.
  • AirPod Pro: Si vous me demandez, ce sont les meilleurs véritables écouteurs sans fil de la planète. Je les utilise avec mes appareils Android et iOS, et ils sont parfaits avec les deux.
iPad 6e génération
C’est juste un iPad ordinaire. Cameron Summerson

Ouais, donc ça pour mon équipement de travail principal. Maintenant, nous pouvons parler des choses amusantes.

Mon espace d’entraînement: principalement des vélos et des trucs pour travailler sur des vélos

Mon espace home trainer
Fan des Bulls pour la vie. Cameron Summerson

J’ai raconté comment j’étais gros (210 livres), puis j’ai perdu beaucoup de poids (70 livres) et j’ai donné un rein à mon plus jeune fils plusieurs fois auparavant, donc je n’irai pas dans tous les détails ici. Au lieu de cela, je dirai simplement que le cyclisme a changé ma vie. Cela m’a donné un exutoire dont je ne savais pas avoir besoin, m’a aidé à être en meilleure santé et m’a appris plus sur moi-même que je n’aurais jamais pu apprendre autrement.

C’est tellement partie intégrante de ma vie maintenant, et je ne peux pas imaginer ne pas je le fais. C’est un moyen de soulager le stress mental et émotionnel, de m’éloigner du reste du monde et de travailler sur mes pensées. Il n’y a rien que j’aime plus que de m’enterrer sur le vélo – voir jusqu’où je peux pousser mon corps est l’une de mes choses préférées à faire ces jours-ci (dans des limites raisonnables, bien sûr).

J’ai une paire de vélos qui font tout ce que je veux et plus encore : un disque Cannondale SuperSix Evo 2018 et un Cannondale CAADX 2017. Le premier gère à peu près tous mes entraînements et mes sorties sur route rapides, le second étant réservé à la conduite sur gravier, et chaque fois que je veux être un peu plus à l’aise. Voici les spécifications de chacun :

Disque SuperSix Evo 2018

Disque Cannondale SuperSix Evo 2018
Cameron Summerson
  • Cadre/fourche entièrement en carbone, taille 50
  • Transmission SRAM Force 1, plateau 50 dents avec cassette Sunrace 11-36
  • Pédalier Cannondale Hollowgram Si avec capteur de puissance Stages Gen3
  • Paire de roues ENVE 3.4 avec moyeux DT Swiss 240
  • Pneus Continental GP 4000, 700×25
  • Guidon Zipp SL-70 Aéro
  • ZIPP Service Source SL Tige de selle, zéro décalage
  • Selle S-Works Power, 143 mm

CADDX 2017

2017 Cannondale CAADX
Cameron Summerson
  • Cadre aluminium/fourche carbone taille 51
  • Transmission SRAM Apex 1, plateau 44 dents avec cassette Shimano 11-40
  • Pédalier Cannondale Si avec compteur de puissance Stages Gen 3
  • Paire de roues H Plus Son Archetype avec moyeux DT Swiss 350
  • Pneus WTB Riddler, 700×37
  • Guidon Salsa Cowbell
  • Tige de selle Zipp Service Course SL, déport zéro
  • Selle Specialized Power Comp, 143 mm

Le CAADX a été mon vélo principal pendant plus de 3 ans (plus de 10 000 miles dessus!), Et j’ai récemment commandé un jeu de nouvelles roues Zipp 303 S pour rouler avec un jeu de pneus Panaracer Gravel King 700 × 32 pour plus de confort, mais – des promenades sur route encore assez rapides. Alors que le SuperSix est de loin le vélo que je conduis le plus maintenant, le CAADX sera toujours l’un de mes vélos préférés de tous les temps.

Casque Trekz Air, ordinateur Garmin Edige 530, phare/caméra Cycliq et radar Garmin Varia
Casque Trekz Air, ordinateur Garmin Edge 530, phare/caméra Cycliq et radar Garmin Varia Cameron Summerson

J’ai aussi quelques technologies essentielles sur le vélo. Les choses sans lesquelles je ne roulerai pas :

  • GarminEdge 530 : C’est mon ordinateur de vélo principal. Je l’ai récemment mis à niveau à partir de l’Edge 520, et honnêtement, j’aurais aimé le faire beaucoup plus tôt. Le 530 est une mise à niveau massive du 520. Il a tout ce que je veux d’un ordinateur de vélo.
  • Radar Garmin Varia (Génération 1): Le radar Varia change la donne. Il détecte les voitures qui arrivent derrière moi et envoie une notification à mon Edge 530. Il dispose d’un indicateur visuel rapide qui indique à quelle distance se trouve la voiture et à quelle vitesse elle se déplace. Cela ne remplace pas la connaissance de la situation, mais cela me fait me sentir mieux lorsque je roule à l’extérieur. Je sais quand les voitures arrivent derrière moi bien avant quiconque n’a pas de radar.
  • Cycliq Fly12 CE : Être un cycliste sur la route est assez effrayant, et même si le radar Varia fait un excellent travail en me prévenant quand quelque chose se passe derrière moi, je veux que les voitures qui viennent vers moi sachent que je suis là aussi. C’est là qu’intervient le Fly12 : c’est un phare et un appareil photo. Je l’utilise en mode flash de jour à chaque fois que je roule, et il enregistre tout pendant que je suis sur la route. De cette façon, si quelque chose Est-ce que arriver, alors j’aurai au moins une preuve vidéo si j’en ai besoin.
  • AfterShokz Air : Il n’y a rien de plus motivant que la musique au milieu d’un trajet difficile, mais je veux aussi toujours pouvoir entendre ce qui se passe autour de moi quand je suis sur la route. C’est là que l’Afterhokz Air entre en jeu – ce sont des écouteurs à conduction osseuse, donc je peux entendre ce qui se passe autour de moi et jam sur mes morceaux de vélo préférés. C’est le meilleur des deux mondes. J’attends avec impatience le prochain Aeropex Mini.
  • Puissance des étapes : J’ai brièvement mentionné ces wattmètres dans les spécifications du vélo ci-dessus, mais j’ai pensé qu’ils pourraient utiliser un peu plus d’explications pour ceux qui ne connaissent peut-être pas la technologie. Un wattmètre mesure l’effort que vous faites sur le vélo (en watts). Cela vous permet non seulement de quantifier votre forme physique, mais donne également une lecture beaucoup plus précise des calories brûlées que n’importe quelle application.
  • Wahoo Tickr : C’est mon moniteur de fréquence cardiaque préféré. J’utilise Tickrs depuis des années maintenant et je continuerai à les utiliser pendant des années. Wahoo vient également d’annoncer un nouveau modèle, et honnêtement, je suis plutôt excité que celui-ci se brise, j’ai donc une raison d’obtenir le nouveau.

Je roule 5 à 6 jours (150 miles) par semaine, et pendant que je sors quand je peux – principalement les week-ends – la majeure partie de mon temps sur le vélo se déroule à l’intérieur sur mon entraîneur. Mon Wahoo Kickr Core est le cheval de bataille ici et a été le meilleur entraîneur que j’ai jamais possédé. Il s’agit d’un entraînement direct, donc il est super réactif en ce qui concerne les changements de puissance, et il se marie bien avec les deux wattmètres Stages. De cette façon, j’obtiens les mêmes chiffres à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Mon noyau Wahoo Kickr.
Mon noyau Wahoo Kickr. Cameron Summerson

Je m’entraîne beaucoup avec TrainerRoad, car c’est de loin le meilleur moyen d’aller vite à vélo. Même si vous ne courez pas (je ne le fais pas), cela peut faire passer votre pilotage au niveau supérieur. Il y a aussi une communauté exceptionnelle derrière TR – le forum est plein de bonnes conversations sur l’entraînement, l’équipement et toutes sortes d’autres conneries liées au cyclisme. Mais c’est aussi l’une des meilleures communautés dont j’ai jamais fait partie pour s’élever mutuellement. Tous (ou du moins la grande majorité) de mes collègues athlètes TrainerRoad veulent sincèrement se voir réussir. C’est bien.

Mais je m’égare – je parle de mon bureau, pas à quel point TrainerRoad est incroyable (sérieusement, c’est incroyable).

J’exécute également Zwift aux côtés de TrainerRoad – TR sur iPhone, Zwift sur iPad – principalement pour l’aspect visuel (et les gouttes). C’est aussi un bon logiciel, en particulier pour l’aspect social du cyclisme. Il correspond à un créneau différent de TrainerRoad, ce qui pourrait avoir plus de sens pour certains cyclistes. Je les aime tous les deux pour diverses raisons.

J’ai un bureau d’entraînement pour iPhone et iPad, ainsi qu’une serviette, de la nutrition et tout ce que j’utilise pendant que je suis sur l’entraîneur. C’est une arnaque claire du Wahoo Kickr Desk que j’ai récupéré pour 120 $ avant qu’il ne soit vendu l’année dernière. Je n’en ai pas vu d’autres comme celui-ci sur le marché depuis que celui-ci a disparu, alors j’imagine que Wahoo a poussé certains cessez et s’abstient de s’assurer que ces bureaux moins chers étaient hors du marché, car le bureau officiel coûte généralement 250 $. Trame. (Si vous voulez quelque chose comme ça, vous pouvez opter pour une table de lit.)

La salle de sport à domicile, la moitié de mon bureau à domicile
La moitié « salle de gym à domicile » de mon bureau à domicile. Cameron Summerson

Il m’a fallu un certain temps pour configurer l’espace lui-même. Pendant très longtemps, j’ai installé et démonté mon entraîneur tous les jours. Cela a vieilli, alors je savais que je voulais un moyen de le laisser installé de façon permanente. Il a fallu un peu d’essais et d’erreurs, mais finalement j’ai opté pour ce que vous voyez ci-dessus. J’ai enlevé les portes de cette section des éléments intégrés à l’arrière de mon bureau, j’ai tout nettoyé et j’y ai installé mon téléviseur d’entraînement. C’est un téléviseur Insignia bon marché avec le logiciel Roku, mais j’ai quand même SHIELD Android TV qui exécute l’émission.

Tout est à l’écart, mon dos est tourné vers mon ordinateur pour que je puisse me concentrer sur l’entraînement et ne pas être distrait par des pensées de travail (et vice versa). J’utilise également l’espace ouvert à côté de l’entraîneur pour un peu d’entraînement en force, principalement avec du poids corporel et des bandes de résistance. Je suis satisfait de cette configuration dans l’ensemble, même si j’aimerais avoir une salle d’entraînement dédiée dans notre prochaine maison. C’est sur la liste de souhaits.

J’ai aussi une petite zone de « réparation de vélos » en face de mon espace d’entraînement, qui n’est qu’une très petite table portable avec la plupart de mes outils de vélo dessus. J’en avais assez de le configurer et de le décomposer à chaque fois que je devais faire quelque chose, alors je l’ai configuré lorsque je construisais le SuperSix et je l’ai juste laissé. C’est surtout le chemin, et j’aime avoir des choses à l’air libre quand j’en ai besoin pour des ajustements rapides.

My Jam Space : guitares et autres

Boss Katana Head, cabine Avatar et 6 guitares
Cameron Summerson

Avant de commencer à faire du vélo, jouer de la guitare était mon passe-temps principal. Je ne suis pas encore très bon, mais j’aime beaucoup jouer. Il s’avère que les vélos et les guitares sont à la fois très cher, j’ai donc dû passer un appel : lequel concentre mon temps et mon argent ? Il ne m’a pas fallu longtemps pour le comprendre, et depuis, les guitares ont pris le pas sur les vélos.

Avoir mon bureau de l’autre côté de la maison signifie que je peux le lancer, sortir et oublier que tout le reste du monde existe. J’essaie de jouer un peu chaque jour si je peux, mais ça ne marche pas toujours – c’est la dernière sur la liste des choses à faire une fois que toutes mes priorités sont prises en charge, donc mon jeu ne reçoit pas l’amour que je souhaite qu’il a fait. Dans l’ensemble, je suis d’accord avec ça.

Si vous ne l’avez pas remarqué, je suis un grand fan de garder les choses propres et concises avec des listes, alors voici un aperçu de mes guitares électriques :

Fender Blacktop Telecaster (« The Bulls Tele »)

The Bulls Télé
Probablement ma guitare préférée que j’ai jamais possédée. Cameron Summerson
  • Micros Seymour Duncan Distortion/Jazz (chevalet/manche)
  • Chevalet Hipshot
  • Volume, coupe-circuit
  • Cordes Elixir 9-46, accordées à la norme E

Fender Blacktop Telecaster (« La Rouge »)

La télé rouge
C’est une méchante machine. Cameron Summerson
  • Micro chevalet EMG 81x
  • Chevalet Hipshot
  • Volume, coupe-circuit
  • Cordes D’Addario 11-56, accordées en Drop B

Fender Noir Telecaster (« Le Noir »)

La Télé Noire
À peu près seulement obtenu cela parce que j’aime le noir plat. Cameron Summerson
  • Micros Fender d’origine
  • Pont de crosse
  • Volume, Tonalité
  • Cordes Elixir 9-46, accordées à la norme E

ESP LTD F-400 (« Le F »)

Le F-400
Cette guitare était un cadeau de ma famille il y a de nombreuses années. Cameron Summerson
  • Micros EMG 81/81 (chevalet/manche)
  • Chevalet Tonepros
  • Volume, coupe-circuit
  • D’Addario 12-60 cordes, accordées en Drop A#

J’utilise les différentes guitares pour différentes choses (clairement), mais en ce moment, The Red One est ma préférée. Drop B est mon accordage préféré dans l’ensemble, et l’EMG 81x dans le pont a un grognement moyen dont je ne peux tout simplement pas me lasser. Pourtant, s’il arrivait quelque chose et que je ne pouvais en garder qu’un, ce serait The Bulls Tele, car c’est le plus polyvalent. Cette guitare peut couvrir une gamme de genres et sonner bien sur chacun d’eux.

Le Dorado
Cette guitare a connu des jours meilleurs, mais je la garderai pour toujours. Cameron Summerson

J’ai aussi une paire d’acoustiques, une Ibanez je ne sais quoi et une Dorado à l’ancienne dont je ne connais rien. Mon grand-père m’a donné la dernière quand j’avais 13 ans, et c’est la guitare sur laquelle j’ai appris à jouer – elle a fait le tour du quartier une fois ou deux (comme vous pouvez le voir), et je n’en joue plus maintenant. Mais c’est sentimental.

L’Ibby est mon acoustique « principale », et je passe par des phases de prise en main et de jeu avec. Je trouve que mon envie de jouer en acoustique est le reflet direct de ce que j’écoute ces derniers temps. Donc, si c’est beaucoup de métal, alors je joue The Red One tout le temps. Mais si j’ai été d’humeur bluegrass, tu ferais mieux de croire que l’Ibby reçoit beaucoup d’amour.

L'acoustique Ibanez
L’Ibby. Cameron Summerson

J’ai traversé une phase avec plusieurs amplis différents il y a quelques années, mais tout a culminé avec le Boss Katana-Head (Mk I). Parce que je ne suis qu’un joueur à la maison et que je n’ai pas à me soucier des concerts et ainsi de suite, il fait tout ce que je peux souhaiter et sonne incroyable en le faisant. Il est polyvalent, bruyant comme l’enfer et facile à utiliser. Mais peut-être le meilleur de tous, c’est pas cher. Je l’ai depuis quelques années maintenant et je ne comprends toujours pas comment une tête à 350 $ peut sonner aussi bien.

Je couple la tête avec une cabine Avatar 2 × 12 chargée de Celestion Vintage 30s. Je sais que c’est exagéré pour un guitariste à la maison, mais j’en ai eu beaucoup il y a 6 ou 7 ans et je ne vois aucune raison de réduire mes effectifs. Je finirais probablement par perdre de l’argent à long terme de toute façon.

Enfin, mon pédalier. C’est à peu près aussi simple qu’une carte peut l’être : un tuner, une wah et ma fidèle Digitech Whammy DT. J’utilise beaucoup la Whammy, mais je l’utilise surtout pour la fonction DT—Drop Tune—. Cela signifie que je peux jouer avec ce que je veux, quelle que soit la guitare sur laquelle je joue ou son accordage. J’utilise cette fonction tout le temps. J’avais l’habitude d’avoir une planche beaucoup plus grande avec plusieurs pédales superflues, mais maintenant je fais à peu près tout ce qui n’est pas lié à la wah ou à la whammy avec le Katana.


Si vous êtes arrivé jusqu’ici, je vous félicite. Ce fut une longue lecture avec un mélange assez éclectique de choses tout au long. Si vous avez des questions sur l’un de mes équipements, comment je l’utilise, ou quoi que ce soit d’autre, n’hésitez pas à demander dans les commentaires ou frappez-moi sur Twitteret je répondrai.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.