Uncategorized

L’Akaso V50 Pro est une caméra d’action décente et abordable – Review Geek

L'Akaso V50 Pro est une caméra d'action décente et abordable – Review Geek


Notation:
9/10
?

  • 1 – Déchets chauds absolus
  • 2 – Une sorte de déchets tièdes
  • 3 – Conception fortement défectueuse
  • 4 – Quelques avantages, beaucoup d’inconvénients
  • 5 – Acceptablement imparfait
  • 6 – Assez bon pour acheter en solde
  • 7 – Génial, mais pas le meilleur de sa catégorie
  • 8 – Fantastique, avec quelques notes de bas de page
  • 9 – Tais-toi et prends mon argent
  • 10 – Nirvana de conception absolue

Prix: 120 $

La caméra d'action Akaso V50 Pro.
Josh Hendrickson

Les GoPro sont chères et ne sont pas livrées avec beaucoup d’accessoires, ce qui signifie que vous devez dépenser encore plus. L’AKASO V50 Pro promet d’être une caméra d’action abordable qui vous offre une vidéo « assez bonne » pour moins cher. Est-ce qu’il livre? La plupart.

Voici ce que nous aimons

  • Livré avec des tonnes d’accessoires
  • La télécommande au poignet est très utile
  • L’écran tactile fonctionne très bien

Et ce que nous ne faisons pas

  • Plus cher que certaines autres caméras d’action
  • Vous devez activer le Bluetooth à chaque mise sous tension
  • Il n’est étanche qu’à l’intérieur du boîtier

Une caméra d’action n’est probablement pas la première que vous devriez acheter. Si vous ne faites pas de vélo, de randonnée, de surf, de pilotage de drones ou même si vous ne quittez pas beaucoup la maison, vous n’en avez probablement pas besoin du tout.

Mais ils peuvent être utiles lorsque vous êtes en vacances, ou si vous pratiquez un sport ou un passe-temps actif. Vous pouvez voyager sans crainte partout avec votre appareil photo, mais parfois, vous voulez juste quelque chose de petit, léger et facile à utiliser.

Cependant, si vous ne prévoyez pas de l’utiliser souvent, vous ne devriez pas dépenser beaucoup pour une caméra d’action. C’est là qu’intervient l’AKASO V50 Pro. C’est un peu plus cher (120 $ à ce jour) que certaines autres options. Mais pour l’argent supplémentaire, vous obtenez tous les accessoires dont vous avez besoin et une meilleure navigation dans les menus. Il offre également un enregistrement vidéo 4K, mais à 30 images par seconde (fps). Si cela ne suffit pas, vous pouvez passer à une résolution de 1080p et obtenir 60 ips.

(Presque) Tous les accessoires

L'Akaso V50, une télécommande au poignet, un boîtier sous-marin, un boîtier de montage, des supports de vélo, des câbles, deux batteries et d'autres accessoires.
(Voix commerciale 🙂 L’AKASO V50 est livré avec tout ce que vous voyez ici. Piles incluses et télécommande au poignet non vendues séparément. Josh Hendrickson

Au fur et à mesure des caméras, le V50 Pro semble assez générique. Il est petit, rectangulaire, a une grande lentille à l’avant, un port micro HDMI et un port mini USB que vous pouvez utiliser pour un micro externe en option. Le boîtier ressemble à du caoutchouc gris, mais c’est du plastique dur.

Un domaine qui distingue le V50 des options plus chères est le grand nombre d’accessoires qui l’accompagnent. Vous obtenez deux supports de vélo, un boîtier étanche (jusqu’à 30 mètres de profondeur), deux supports de casque, quelques autres supports, deux batteries, un chargeur de batterie double et une télécommande au poignet. La seule chose qu’il n’inclut pas est une carte microSD, mais vous en avez probablement déjà quelques-unes. Si vous voulez enregistrer en 4K, cependant, vous avez besoin d’une carte rapide, quelque chose qui écrit au moins 60 Mo/s.

Parce que le V50 est livré avec presque tous les accessoires de montage que vous pourriez demander, il vous fera économiser plus que quelques dollars. Le boîtier étanche est nécessaire car, contrairement à une GoPro, cette caméra n’est pas étanche. C’est triste, mais acceptable, étant donné qu’il coûte près du tiers du prix.

Vous obtenez environ une heure et demie d’utilisation de chaque batterie, et il faut environ deux heures pour en charger une complètement. Une GoPro dure environ deux heures avec une seule batterie, mais elle n’est livrée qu’avec une seule. Ainsi, le compromis en vaut la peine tant que vous chargez les deux batteries avant d’enregistrer.

Une interface de menu facile à utiliser

L'écran tactile Akaso V50 Pro sur Camera Setting avec un quart assis à côté.
L’écran tactile facilite la navigation dans les menus par rapport à la plupart des appareils photo bon marché. Le quart est pour l’échelle. Josh Hendrickson

En plus de tous les accessoires, le V50 a quelque chose d’autre que les caméras d’action moins chères n’ont pas : un écran tactile.

Si vous avez déjà utilisé un appareil photo à moins de 100 $, vous savez que les systèmes de menus ont tendance à être peu intuitifs et frustrants. Ils ont généralement environ trois boutons pour naviguer dans les menus, et chacun agit différemment, selon l’écran actuel. Il est facile d’appuyer sur le mauvais bouton et de revenir au menu principal pour recommencer. Ou échouez à enregistrer parce que vous avez appuyé sur le mauvais bouton.

Le V50 évite entièrement ces problèmes (et le besoin de boutons multifonctions). Ce n’est toujours pas l’interface de menu la plus intuitive que j’ai utilisée, mais c’est assez bon. L’écran tactile fonctionne bien – 95% du temps, il enregistre correctement mes balayages – mais il n’est pas aussi bon que votre smartphone.

En quelques minutes, j’ai désactivé l’horodatage, corrigé la date, modifié la résolution et trouvé l’option permettant de désactiver les bips gênants émis par le système de menus. J’apprécie également le menu d’action rapide auquel vous pouvez accéder en glissant vers le haut depuis le bas. À partir de là, vous pouvez activer le Bluetooth, le Wi-Fi, le microphone, etc. Sur d’autres caméras d’action que je possède, si vous souhaitez apporter des modifications comme celles-ci, cela prend beaucoup plus de temps.

Le seul inconvénient de l’écran tactile est que vous ne pouvez pas l’utiliser lorsque l’appareil photo est à l’intérieur du boîtier étanche, alors modifiez vos paramètres à l’avance.

La télécommande au poignet est un complément solide

La télécommande de poignet V50 sur le poignet d'un homme, montrant les boutons d'alimentation, d'enregistrement et de photo.
La télécommande du poignet est grande, les bandes sont en caoutchouc solide et les embouts en plastique sont décidément fragiles et, eh bien, plastifiés. Josh Hendrickson

Le V50 est livré avec une télécommande au poignet qui ressemble à une montre et facilite l’enregistrement (la plupart du temps). Avec des caméras moins chères, vous devez vous rappeler sur quel bouton appuyer pour enregistrer (c’est plus difficile qu’il n’y paraît lorsque vous êtes fatigué). Si l’appareil photo est dans un étui, vous n’avez pas non plus de repères pour vous aider.

Sur le V50, si vous couplez correctement la télécommande, il vous suffit d’appuyer sur le bouton d’enregistrement ou sur le bouton d’image si vous souhaitez prendre une image fixe. L’inconvénient est la partie appariement. Chaque fois que le V50 s’éteint, la télécommande et la radio Bluetooth de l’appareil photo s’éteignent également.

Ainsi, lorsque vous allumez l’appareil photo, vous devez balayer vers le haut depuis le bas de l’écran, appuyer sur RF (qui est l’option Bluetooth, pour une raison quelconque), appuyer sur le bouton d’alimentation de la télécommande du poignet et le maintenir enfoncé pendant trois secondes, et puis lâchez prise. Vous attendez ensuite que les deux appareils se couplent. Si vous oubliez l’une de ces étapes, la télécommande ne fonctionnera pas. Cependant, une fois que vous avez tout configuré, il est pratique de ne pas avoir à se soucier d’une caméra montée pour enregistrer.

Si vous ne voulez pas porter la télécommande au poignet, AKASO a un autre tour dans sa manche. Vous pouvez télécharger l’application iSmart DV pour Android ou iPhone, la coupler avec le V50 via le Wi-Fi local de la caméra et la contrôler depuis votre téléphone. C’est aussi un contrôle complet : vous pouvez modifier les options du menu, accéder aux photos et aux vidéos, et même diffuser l’enregistrement actif sur votre téléphone. Le décalage est d’environ une seconde par rapport au temps réel, ce qui est assez acceptable. La distance était également correcte, car j’ai pu marcher trois pièces avant de rencontrer des problèmes avec le ruisseau.

Il convient également de noter que cet appareil photo est livré avec un chargeur de batterie double, un autre élément que les caméras d’action moins chères n’incluent souvent pas. Cela ressemble à une petite chose, mais il est ennuyeux de savoir quelle batterie est chargée et d’échanger celle qui ne l’est pas.

La vidéo est bonne, mais pas incroyable

Les accessoires, les applications et beaucoup de batteries ne signifient pas grand-chose si une caméra d’action n’est pas bonne pour enregistrer des vidéos. Alors, comment est le V50 sur ce point ? C’est d’accord. Ce n’est pas au niveau GoPro, mais c’est assez bon et, encore une fois, à un tiers du prix, vous ne pouvez pas vous attendre à plus.

Le V50 enregistre dans plusieurs résolutions et à plusieurs fréquences d’images ; il culmine à 4K à 30 ips. En revanche, GoPro propose actuellement 4K à 60 ips, ce qui signifie une vidéo plus fluide et des scènes d’action plus belles. Pour un supplément de 35 $ (au moment d’écrire ces lignes), vous pouvez vous lancer dans une édition spéciale AKASO V50 Pro qui enregistre également 4K à 60 ips. Cependant, nous n’avons testé que l’édition standard.

Je ne considère pas la fréquence d’images inférieure comme une grosse perte, car la vidéo 4K crée des fichiers volumineux qui consomment rapidement votre carte SD. Ils sont également plus difficiles à modifier. La combinaison idéale pour la plupart des gens est 1080p à 60 ips, et le V50 Pro l’offre.

Alors que le V50 Pro inclut la stabilisation d’image, ce n’est pas aussi bon que ce que propose la dernière GoPro. Je dirais que vous obtenez 85 % de la qualité pour près d’un tiers du prix. Le simple fait de vous dire que la qualité est adéquate ne vous aide pas beaucoup, alors voici une vidéo que j’ai enregistrée avec le V50.

Parfaitement suffisant pour le prix

L'Akaso V50 Pro monté sur le guidon d'un vélo.
L’AKASO V50 Pro est livré avec tout ce dont vous avez besoin pour le monter sur un vélo, un casque, etc. Josh Hendrickson

Dans l’ensemble, le V50 va bien, même. Il produit une vidéo décente, comprend tous les accessoires dont vous avez besoin et possède une interface qui ne vous donne pas envie de vous arracher les cheveux.

Si vous songez à vous procurer une caméra d’action, mais que vous ne pouvez pas justifier le coût de 400 $ d’une GoPro, vous devriez envisager la V50 Pro.

Oui, des caméras encore moins chères existent, et la vidéo qu’elles produisent est tout aussi bonne. Mais je peux vous dire par expérience que tout le reste vous laisse tomber sur d’autres caméras d’action abordables. Les menus vous rendront fou, les batteries sont ennuyeuses à charger et vous appuyerez sur le mauvais bouton pour enregistrer plus de fois qu’autrement. Le V50 vous aide à éviter tout cela, ce qui en vaut le coût d’entrée.

Voici ce que nous aimons

  • Livré avec des tonnes d’accessoires
  • La télécommande au poignet est très utile
  • L’écran tactile fonctionne très bien

Et ce que nous ne faisons pas

  • Plus cher que certaines autres caméras d’action
  • Vous devez activer le Bluetooth à chaque mise sous tension
  • Il n’est étanche qu’à l’intérieur du boîtier



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.