Uncategorized

Les meilleurs jeux sous licence pour console et PC – Review Geek

Les meilleurs jeux sous licence pour console et PC – Review Geek


Dans les années 90 et 2000, le «jeu sous licence» était un raccourci pour «des déchets bon marché fabriqués pour obtenir de l’argent des ventouses», à quelques exceptions notables comme Oeil doré. Mais cela a changé : il existe désormais de nombreux jeux géniaux construits sur le dos de films, d’émissions de télévision et de bandes dessinées à succès.

Ces jeux sont évidemment parfaits pour les fans, qui ont dû soit souffrir de titres médiocres au mieux de la NES à la PS2, soit s’en passer. Mais ils font aussi d’excellents cadeaux, car il est difficile de savoir ce qu’un joueur aimera. Si vous connaissez quelqu’un qui est fan d’une franchise établie, il y a de fortes chances qu’il s’amuse à jouer à travers eux sur une console ou un PC.

Ce n’est pas une liste exhaustive des meilleurs jeux sous licence de tous les temps – comme ils ont tendance à être aléatoires, ce serait beaucoup trop long. Ce sont les meilleurs disponibles sur les générations de consoles actuelles et précédentes (Xbox 360/PS3/Wii U et Xbox One/PS4/Switch). Si vous connaissez quelqu’un qui est fan de l’une des émissions ou des films suivants, vous devriez pouvoir trouver facilement une copie physique ou numérique de ces jeux.

Noter: certaines des bandes-annonces ci-dessous sont très certainement Pas sûr pour le travail.

Homme araignée (PS4)

Malgré pas moins de trois franchises de films différentes mettant en vedette Homme araignée au cours de la dernière décennie, tous réalisés avec au moins une contribution de Sony, ce jeu n’est basé sur aucun d’entre eux. Il raconte sa propre histoire, même si de nombreux visages familiers apparaissent, et ne s’enlise pas dans la continuité.

Alors que l’exclusivité PS4 Homme araignée est un jeu d’action en monde ouvert assez décent, ce qu’il cloue vraiment, ce sont les mécanismes de voyage : naviguer sur le Web fluide et physique à travers les gratte-ciel de Manhattan n’a jamais été aussi amusant. Ce jeu établit un excellent équilibre entre vous donner juste assez de contrôle pour vous faire sentir comme un super-héros et vous guider juste assez pour vous empêcher de briser le fantasme. C’est le premier valable Homme araignée jeu depuis la version PlayStation originale en 2000.

Batman : la ville d’Arkham (Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4, Wii U, PC)

L’original Batman : l’asile d’Arkham a sans doute lancé une ère de jeux sous licence de haute qualité. La suite Ville d’Arkham a ouvert les choses, avec une énorme section de Gotham pour le chevalier noir à parcourir et un casting beaucoup plus large de méchants intéressants.

Le combat basé sur le contre était à la fois progressif et influent – de nombreux jeux ont copié son approche depuis – et les éléments de furtivité et d’enquête sont également convaincants. Traquer les méchants, découvrir les combats de boss intéressants et rechercher d’innombrables Homme chauve-souris Les œufs de Pâques sont incroyablement satisfaisants. Cela ne fait pas de mal que le casting de la voix soit principalement une réunion du dessin animé très apprécié des années 90. Ville d’Arkham a engendré deux autres suites, Origines et Chevalierdont aucun n’a été à la hauteur de ce point culminant de la série.

Dragon Ball Fighter Z (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Il y a eu plus de jeux sur l’emblématique Dragon Ball série animée que même les fans peuvent suivre, mais ce combattant 2D est de loin le meilleur. Dragon Ball Fighter Z est développé par Arc System Works, les fabricants du Équipement coupable et BlazBlue combattants, et ça se voit. Non seulement le combat est rapide, complexe et étonnamment convivial pour les débutants, mais les graphismes 3D font un travail incroyable en recréant l’apparence des émissions animées.

Les favoris des fans du Dragon Ball Z era sont les principaux faits saillants, mais il y a une campagne d’histoire originale (non canon, bien sûr) qui amène les plus grands méchants de la série à affronter un nouveau membre de la famille Android. Les fans auront un plaisir particulier à choisir les bons combattants avec les bonnes étapes, déclenchant des mouvements spéciaux qui reproduisent les plus grandes batailles des émissions en 3D époustouflante.

Poing de l’étoile polaire : paradis perdu (PS4)

Cette série animée classique n’a pas été très présente sur les écrans de télévision occidentaux ou sur les consoles modernes, mais SEGA a semblé penser que c’était le bon moment pour la ramener. Poing de l’étoile du Nord est fondamentalement Mad Max se rencontre Yojimboà la suite d’un artiste martial ridiculement puissant alors qu’il cherche à se venger dans une friche nucléaire.

L’exclusivité PS4 Paradis perdu adapte l’histoire avec le moteur et la mécanique de SEGA Yakuza série, mêlant arts martiaux techniques et exploration d’une ville vivante et respirante. Le spectacle est assez fou en termes d’histoire, et cela se traduit bien dans le parfois maladroit Yakuza configuration du gameplay : vous pourriez être en train de frapper des punks si fort que leur tête explose, puis dix minutes plus tard, employant des compétences de maître en arts martiaux pour mélanger la boisson parfaite.

South Park : Le Bâton de la Vérité (Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4, PC, Commutateur)

Écrit et produit par les deux mêmes gars qui ont fait Parc du Sud depuis 20 ans, Le bâton de la Vérité est à la fois une longue histoire originale qui suit les garçons grossiers de la série et un voyage exhaustif à travers sa propre histoire et ses minuties.

Avec des graphismes 2D qui imitent parfaitement l’animation de l’émission télévisée, le jeu se déroule comme un RPG SNES à l’ancienne, avec des combats au tour par tour et un nivellement des personnages. Pas que n’importe quel jeu sur Super NES ait eu des scènes de [CENSORED] [CENSORED] un [CENSORED] tandis que leur [CENSORED] regardé avec un [CENSORED] [CENSORED] sur son [CENSORED]. Euh, avons-nous mentionné que ce jeu n’est pas pour les enfants ? La suite, South Park: le fracturé mais entier (voyez ce qu’ils ont fait là-bas), est plus de la même formule avec un thème de super-héros au lieu de fantaisie.

Marvel contre Capcom : Infinite (Xbox One, PS4, PC)

Le Marvel contre Capcom La série de combattants a été l’une des exceptions les plus fiables à la règle des « jeux sous licence sont de la merde », peut-être parce que Capcom a décidé d’élever ses propres personnages de jeux de combat pour qu’ils se battent sur la même liste. Marvel contre Capcom Infinite combine les mécanismes de combat 2D incroyablement complexes des classiques du genre avec un nouveau moteur graphique 3D et une histoire à cheval sur les dimensions qui fait exploser le canon des deux sociétés.

Fans de MVC3 n’aimeront probablement pas la petite liste de combattants, mais les nouveaux arrivants apprécieront les mécanismes d’équipe d’étiquettes plus conviviaux et les mouvements de combo exagérés. Alors que les héros Marvel du jeu proviennent explicitement des bandes dessinées, vous verrez également beaucoup d’influence des films populaires. Et d’où pouvez-vous voir le chevalier Fantômes et gobelins faire équipe avec Black Panther pour frapper Hawkeye à travers un bâtiment ?

Extraterrestre : Isolement (Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4, PC)

Le Extraterrestre la franchise a accueilli des jeux vidéo vraiment terribles—Marines coloniaux fait du Extraterrestre : Alliance ressembler à un chef-d’œuvre. Mais Isolement le ramène à ses racines: l’horreur pure et simple. Ce jeu met en vedette Amanda, la fille d’Ellen Ripley, cherchant à récupérer l’enregistreur de vol du navire dans le film original.

Contrairement à beaucoup d’autres plus orientés vers l’action Extraterrestre jeux, celui-ci n’a qu’un seul Xenomorph, qui est presque invulnérable et complètement terrifiant. Les joueurs devront compter sur la furtivité et la conscience spatiale pour éviter d’être mangés. L’aspect rétro-futuriste des environnements et de la technologie du jeu donne l’impression d’être le meilleur Extraterrestre films tout en racontant une histoire originale étonnamment convaincante. Soyez simplement conscient de IsolementLe placement très intentionnel de dans le genre survival-horror : les joueurs qui espèrent passer la plupart de leur temps à regarder le canon d’une mitrailleuse ou à piétiner dans un chargeur électrique pourraient être choqués.

Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor (Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4, PC)

Que pouvez-vous faire pour créer un jeu à partir d’une série qui a) soit plus d’une décennie ou b) mettant en vedette de tout petits gars qui préfèrent ne pas se battre ? Inventez votre propre histoire, bien sûr ! L’Ombre du Mordor est une histoire originale qui se déroule entre Le Hobbit et Le Seigneur des Anneauxmettant en vedette un ranger godorien possédé par un elfe mort-vivant.

Les puristes de Tolkien pourraient se moquer des libertés prises avec les décors et les personnages et les capacités extravagantes du protagoniste (apparemment, avoir un elfe mort dans la tête fait de vous un super-psychique-fantôme-ninja), mais les mécanismes de combat et de parkour sont certainement cela en vaut la peine.

Ce qui est encore plus convaincant, c’est le système Nemesis : alors que vous combattez une énorme armée d’orcs, leurs capitaines apprendront de vous, s’adapteront à vous et vous nargueront chaque fois qu’ils vous tueront et monteront dans leurs rangs. Finalement, vous pouvez recruter vos propres orcs et constituer votre propre armée pour défier Sauron. La suite la plus récente, Ombre de guerreest également assez bon, mais vous voudrez commencer par L’Ombre du Mordor pour apprendre la mécanique et rattraper son retard sur l’histoire jusqu’à présent.

Berserk et la bande du faucon (PS3, PS4, PC)

Le monde incroyablement violent des Fou furieux l’anime et le tueur de milliers de soldats de Koei-Tecmo dans un seul niveau Guerriers de la dynastie les jeux sont deux grands goûts qui ont bon goût ensemble. Les fans de la série over-the-top n’ont pas eu beaucoup de choix sur le chemin des jeux de qualité, donc donner le Guerriers série une couche de peinture anime fonctionne vraiment.

Dans Berserk et la bande du faucon vous incarnerez le protagoniste de la série Guts, alors qu’il balance son épée lourde à travers des hordes de démons médiévaux, couvrant les arcs d’histoire classiques de l’âge d’or et du faucon de l’empire du millénaire. Le combat hack-and-slash n’a jamais été un terme plus approprié, car Guts et ses amis se sont frayé un chemin à travers des centaines d’ennemis à la fois. Prenez note, celui-ci est vraiment pour les méga-fans : il comprend des heures de dialogue et des cinématiques animées en 2D, mais des voix japonaises (des acteurs du récent redémarrage) et des sous-titres uniquement pour les autres langues.

Injustice : des dieux parmi nous (Xbox 360, Xbox One, PS3, PS4, Wii U)

Les coups de poing de super-héros ne sont pas quelque chose de nouveau dans les jeux vidéo – voir Marvel contre Capcom ci-dessus, mais le gang de DC a passé des décennies sans un bon jusqu’à ce que celui-ci arrive. Combattant 2D Injustice : des dieux parmi nous (c’est du gameplay en 2D, les graphismes sont entièrement en 3D) vient de NetherRealm, développeur du dernier Combat mortel Jeux. Il a donc un pedigree pour à la fois une solide mécanique percutante et des quantités ridicules de spectacle. L’essentiel est qu’il s’agit d’un univers alternatif où Superman tourne le mal, divisant largement les héros de l’univers DC en deux factions, et pas nécessairement selon les lignes traditionnelles.

Comme prévu, les combats en tête-à-tête ressemblent beaucoup aux derniers Combat mortel jeux, avec une magie de science-fiction prenant la place du gore qui fait grincer des dents dans ces titres. L’histoire est en fait plutôt bonne, surtout si vous vous remettez encore de L’aube de la justice– et la liste est un who’s who des plus grandes figures de l’histoire de DC. Pour continuer l’histoire avec des combattants plus obscurs (et des mécanismes de paiement pour gagner plutôt malheureux), vous pouvez prendre la suite Injustice 2.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *